zita alida douka

La vie ne tient qu’à un fil » (Éditions Menaibuc), de Zita Alida Douka, roman palpitant à plus d’un titre retrace l’itinéraire mouvementé d’une jeune mannequin ambitieuse, captivée par le milieu de la mode et en butte aux désillusions de la vie. Ce roman qui s’apparente à une satire sociale, est surtout une mise en garde de l’auteure aux femmes arrivistes et une incitation à la réflexion et à une prise de conscience. Car, une ambition démesurée inhibe partiellement la lucidité, et n’est que ruine de l’âme.

La Franco-gabonaise Zita Alida Douka est titulaire d’un DEA en relations internationales et droit international obtenu au Maroc où elle vécut pendant dix ans. Auteure de deux autres romans publiés en 2005 et 2007, elle est conseillère municipale de la ville de Gagny en France, en même temps qu’elle suit une formation en techniques documentaires et à la médiation culturelle auprès d’un organisme culturel de l’Etat français, afin d’y piloter des projets culturels.